ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Michaël COUYBES (journaliste) "Les spécialistes de l'accompagnement" (ÊTRE Handicap Information n°110/111 Décembre 2010/février 2011)


LES SPECIALISTES DE L’ACCOMPAGNEMENT

Michaël COUYBES

Plusieurs services accompagnent les personnes handicapées, enfants ou adultes, dans leur projet de vie social, voire professionnel.

Les Services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS) ont pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie de personnes adultes handicapées par un accompagnement adapté. Ils prennent en charge des personnes adultes dont les déficiences et incapacités rendent nécessaires une assistance ou un accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de l'existence, un accompagnement social en milieu ouvert et un apprentissage à l'autonomie. Parmi les prestations qu'ils organisent et mettent en oeuvre : l'évaluation des besoins et des capacités d'autonomie, ainsi qu'un appui et un accompagnement contribuant à l'insertion scolaire, universitaire et professionnelle ou favorisant le maintien de cette insertion.

- Les Services d’accompagnement à la vie sociale – Insertion professionnelle (SAVS-IP) :

 

Les SAVS-IP s'adressent à un public reconnu travailleur handicapé éloigné de l'emploi, qui a besoin de temps pour s'engager dans une démarche et présenter une demande d'insertion. Ces personnes bénéficieront d'un accompagnement personnalisé pour reconstituer un capital confiance, de repères fixes et notamment d'un référent susceptible de les suivre tout au long de leur parcours, d'une prise en charge immédiate et globale, d'une forme d'intervention leur permettant de rompre l'isolement. Avec pour objectifs l'insertion professionnelle et la resocialisation.

- Les Services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (Samsah) :

 

Ces services réalisent les mêmes missions que les SAVS, mais dans le cadre d'un accompagnement médico-social adapté, comportant des prestations de soins. Ils prennent en charge des personnes adultes handicapées dont les déficiences et incapacités nécessitent des soins réguliers et coordonnés, un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert. Le projet individualisé d'accompagnement comprend notamment des soins médicaux et paramédicaux à domicile et leur coordination, ou un accompagnement favorisant l'accès aux soins et leur mise en oeuvre effective. Au nombre de ces prestations également : un accompagnement et un suivi médical et paramédical en milieu ordinaire de vie, y compris scolaire, universitaire et professionnel.

- Les Services d’appui et de maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés (Sameth) :

Cofinancés par l'Agefiph et le FIPHFP, ils concourent au maintien de la personne handicapée dans son environnement de travail. Parmi les prestations que proposent les Sameth aux entreprises figurent notamment : un service d'information offrant à toute personne ou organisme les premières informations nécessaires à la mise en oeuvre d'une démarche de maintien dans l'emploi (cadre juridique, aides mobilisables, dispositifs d'intervention et de formation, possibilités de cofinancement...), un service de facilitation qui intervient pour mobiliser les dispositifs et fournir les aides nécessaires (techniques, administratives et financières), un service d'ingénierie qui assure, en lien avec le médecin du travail, la conduite et la coordination des actions nécessaires à la recherche et à la mise en oeuvre de la solution de maintien.

- Les Sections d’accompagnement spécialisé (SAS) :

Les Sections d'accompagnement spécialisé (SAS) visent à préparer des personnes handicapées, principalement mentales, à faire leur entrée dans un Établissement et service d'aide par le travail (Ésat). Les SAS sont généralement fréquentés par de jeunes adultes qui sortent d'établissements médico-professionnels (EMPro) et qui n'ont pas encore la maturité nécessaire pour aller directement en Ésat. Une fois ces jeunes adultes travaillant à temps partiel dans un Ésat, les SAS peuvent organiser à leur intention des activités destinées à occuper leur temps libre.

- Les Unités d’adaptation au travail (UAT) :

 

Novatrice dans son esprit, cette structure de transition vise également à préparer les jeunes adultes à acquérir une maturité suffisante pour intégrer un Ésat.

- Les Services d’éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) :

Les Services d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) sont devenus, dans le secteur médico-éducatif, la structure privilégiée de l'aide à l'intégration scolaire. Par "domicile", on entend les lieux où l'enfant vit et où il pratique ordinairement ses activités - il ne s'agit pas d'un établissement spécialisé. La procédure d'affectation en Sessad est toutefois identique à la procédure d'affectation en établissement spécialisé: les parents doivent en faire la demande auprès de la MDPH. C'est la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui prononce l'orientation en Sessad, dans le cadre du projet personnel de scolarisation (PPS).

L'intervention des professionnels de ces services, reposant sur des équipes pluridisciplinaires, a lieu le plus souvent dans les locaux du Sessad, dans l'établissement scolaire ou au domicile familial, mais elle peut aussi se dérouler, en fonction du projet d'accompagnement du jeune, dans des lieux très divers (crèche, site de sport ou de loisirs...). Près de 30% des enfants en situation de handicap bénéficient chaque année d'un suivi par un Sessad. Ce pourcentage est encore plus important pour les déficients sensoriels, et dans une moindre mesure pour les enfants atteints d'une déficience motrice ou d'un polyhandicap.

Michaël COUYBES

 

 

L’accompagnement pour chaque situation de handicap :

- Hadicap auditif :

 

L'accompagnement pour les personnes handicapées auditives repose souvent sur une aide humaine. En effet, il se concrétise par le recours à un interprète en langue des signes française (LSF) ou à un codeur en langage parlé complété (LPC) pour la traduction visuelle, et/ou à des vélotypistes ou sténographistes pour la transcription écrite de toute information orale ou sonore (réunion, entretien...). Des plates-formes de communication à distance proposent tous ces services aux entreprises ou aux particuliers via un serveur Internet (Tadéo, Websourds, Viable, Guide Caro...).

- Handicap visuel :

 

Les personnes non voyantes en recherche d'autonomie ont aujourd'hui des guides essentiellement canins. En ce qui concerne les aides techniques, on veillera aux contrastes dans l'utilisation des couleurs et de l'intensité de la lumière. La lecture ou l'accès à l'info, y compris sur poste informatique, peut être tactile ou sonore (logiciels de braille, de transcription vocale,..).

- Handicap mental :

L'accompagnement humain des personnes handicapées mentales est prépondérant. La possibilité de s'adresser à des personnes ressources, comme un tuteur dans une entreprise ou un point d'accueil dans un lieu public, est appréciée. Sur le plan technique, il convient de porter une attention particulière à l'environnement et à la signalétique qui doivent être accueillants, sans perturbation et avec une qualité visuelle et acoustique pouvant éviter des troubles de comportement.

- Handicap moteur :

Pour les personnes handicapées moteurs, en fauteuil ou non, l'accompagnement humain peut être utile pour aider aux déplacements dans certaines situations difficiles : trottoirs, dénivellations, fatigue... Sur le plan technique, les dispositions architecturales, l'aménagement des bâtiments et de l'espace en général doivent prendre en compte leurs difficultés d'accès, mais aussi d'atteinte et d'usage.

- Handicap psychique :

 

Pour les personnes en situation de handicap psychique, il s'agit de trouver des équilibres autour de- et avec - la personne, entre soutien social, médical, psychologique et soutien des proches ; entre l'équipe de travail, le management et les acteurs de la santé au travail; entre les compétences de la personne, son comportement et les contre-indications; entre supports internes (acteurs de l'entreprise) et supports externes (Services d'accompagnement à la vie sociale, clubs d'aide à l'insertion...).

Retour

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales