ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Conduite automobile-commission départementale-autorisation-adaptations

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Conduite automobile-commission départementale-autorisation-adaptations

L'autorisation de reprise de la conduite automobile pour les personnes handicapées dépend de la Commission Départementale du Permis de Conduite de la préfecture ou sous-préfecture du domicile. Une demande lui est faite par la personne handicapée, qui sera examinée par un médecin expert agréé.

La Commission pourra, en cas d'avis favorable, délivrer une certificat médical d'aptitude permettant de passer le permis sur un véhicule adapté et elle délivrera soit un permis provisoire, soit un permis définitif en cas de succès, sinon il y aura ajournement .
En cas d'avis défavorable, la victime a une possibilité d'appel.

Si pour des patients le permis a pu être retiré du fait de l'accident avec la nécessité de passer par la Commission pour obtenir l'autorisation, pour d'autres qui ont conservé leur permis, ceux-ci peuvent théoriquement reprendre la conduite automobile mais il y a un risque d'annulation du contrat d'assurance sans un accord de la Commission .

Dans tous les cas, il est important de prévenir l'assureur de l'accident et des séquelles.

Les services de rééducation ont un rôle important d'information et de conseil auprès des patients. Des simulations sont également faites dans ces établissements.
Il faut être très prudent dans les atteintes visuelles associées, comme l'atteinte du champ visuel.

Une quadranopsie inférieure, une hémianopsie sont en principe une contre indication à la conduite automobile même du côté gauche, où on peut retrouver des éléments de négligence. Comme les atteintes du champ visuel sont rarement isolées et qu'il existe des troubles de la mémoire, un manque d'attention, une lenteur &, la raison doit l'emporter.

Les adaptations les plus fréquentes sont:

-la boîte de vitesse et l'embrayage automatiques,
-des commandes manuelles de frein, d'accélérateur et autres commandes,
-d'autres adaptations comme une boule au volant, un siège surélevé, l'utilisation de plusieurs rétroviseurs.

Il faut toujours recommander aux personnes en situation de handicap de prendre conseil et quelques leçons auprès d'une autoécole spécialisée, de s'adresser à des fournisseurs et vendeurs spécialisés de véhicules pour handicapés, sinon de se rendre dans des établissements de rééducation qui ont un équipe également spécialisée, avant de passer en Commission.

Il faut également savoir, notamment dans le cas des traumatisés crâniens, que le médecin de la Commission demande souvent des avis complémentaires, fait faire des examens comme un électroencéphalogramme, et demandent souvent l'avis du médecin qui a suivi la rééducation de la personne.


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales