ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Ceinture de sécurité

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Ceinture de sécurité

La généralisation de la ceinture de sécurité a diminué de façon importante les traumatismes crâniens graves mais aussi et surtout les légers et modérés (petit choc sur le pare-brise) entraînant des syndromes post commotionnels. Les atteintes corporelles graves ont aussi diminué grâce à la ceinture, mais en revanche des traumatismes directs liés à la ceinture sont observés (heureusement en petit nombre) dans des accidents très graves.

De même les traumatismes rachidiens graves ont diminué avec la ceinture (et l'appui-tête). En revanche, si le nombre global des atteintes médullaires a nettement baissé notamment les paraplégies, il existe une augmentation en pourcentage des tétraplégies et surtout les tétraplégies hautes du fait de la ceinture.

Le défaut du port de la ceinture de sécurité pour le conducteur peut entraîner une part de responsabilité à sa charge. Celle-ci aura pour conséquence une diminution de son indemnisation, qui pourra varier en général de 10% à 50% selon l'appréciation souveraine des juges.

Le pourcentage du partage de responsabilité est discuté par l'avocat devant le Tribunal. L'avocat peut également être amené à discuter, malgré l'absence du port de la ceinture de sécurité, l'absence totale de partage de responsabilité à la charge du conducteur victime.

Voir accident de la circulation / commotionnel- carotide externe (dissection


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales