ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Cécité- cécité corticale

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Cécité- cécité corticale

La cécité, l'amaurose et l'anopsie sont la perte de la vue.
L'amblyopie est la diminution importante de l'acuité visuelle. On utilise ce terme notamment quand il y a perte totale de la vision d'un oeil.

Les organes récepteurs (l'oeil) et toutes les voies qui conduisent l'image reçue d'avant en arrière du cerveau jusqu'au cortex occipital (le nerf optique et le chiasma optique, les bandelettes optiques, les radiations optiques, le lobe occipital) peuvent être lésés avec pour conséquence l'atteinte de l'un ou des deux yeux, celle du champ visuel, celle de l'aire corticale de réception et de l'interprétation des images.

Une atteinte de l'oculomotricité peut-être associée fréquemment dans les atteintes très sévères où un début d'engagement cérébral a pu s'effectuer, lésant le tronc cérébral (voir diplopie).

Les atteintes antérieures sont habituellement de mauvais pronostics conduisant à des dégâts irréversibles sur l'oeil, le nerf optique et le chiasma, souvent du fait de lésions en rapport avec des fractures ou des contusions. Le sujet ne voit rien, il voit "noir" et ne réagit pas à la lumière : il regarde les yeux ouverts, en mydriase. Ces patients ne sont pas gênés par la lumière, comme les simulateurs qui se cachent volontiers derrière des lunettes noires, ferment les yeux, baissent la tête & .

Les atteintes intracérébrales au niveau des radiations optiques donnent des altérations du champ visuel (voir anopsie-hémianopsie &). Ces amputations peuvent se résorber dans un délai de plusieurs semaines jusqu'à 3 ou 4 mois grand maximum.

Les atteintes postérieures au cortex occipital peuvent entraîner une cécité corticale qui n'est pas exceptionnelle. Il s'agit de patients non-voyants mais qui n'ont pas l'impression de ne pas voir (ils voient ou plutôt ont des impressions visuelles souvent claires, blanchâtres, d'images en mouvement ne correspondant pas à la réalité). L'important est la possibilité de récupération prolongée jusqu'à un an et demi de recul, voire davantage. La récupération peut laisser apparaître un autre trouble, comme une atteinte du champ visuel associée qui ne pouvait être mise en évidence auparavant. Elle est souvent partielle, laissant par exemple comme séquelle une agnosie visuelle plus ou moins importante.

La cécité entraîne des demandes indemnitaires au titre de la tierce personne en fonction du degré d'incapacité. Ces demandes sont capitales, car elles vont permettre à la victime d'être assistée dans les actes de la vie quotidienne.

Voir anopsie / oeil / et les références


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales