ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Boiterie

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Boiterie

Pour les patients qui peuvent marcher notamment après un traumatisme crânien sévère ou une atteinte médullaire incomplète, même avec aide, l'étude de la boiterie est un temps très important de l'expertise.

On observe : la marche normale, avec et sans chaussures, la marche sur la pointe des pieds, sur les talons, la station unipodale, et des épreuves plus difficiles comme la montée et descente des escaliers, le saut à cloche pied, l'accroupissement, la marche du funambule & . On étudie aussi le signe de Romberg (station debout yeux fermés), la marche yeux fermés etc.

Il existe un grand nombre de boiteries dont on peut citer :

-         la démarche spastique qui se fait genoux en extension (type de gallinacé),
-         la démarche titubante avec élargissement du polygone, instabilité dans la boiterie cérébelleuse.
-         le même type de démarche dans les atteintes vestibulaires mais n'existant que les yeux fermés.
-         Un mélange de spastique et cérébelleux fréquents en cas de traumatisme crânien sévère.
-         Toutes sortes de boiteries en fonction des différents déficits musculaires, une spasticité, des raideurs articulaires.

La boiterie justifie une indemnisation au titre notamment du préjudice esthétique : plus le patient est jeune mieux il sera indemnisé.


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales