ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Anarthrie-dysarthrie

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Anarthrie-dysarthrie

L'anarthrie est l'impossibilité d'articuler des sons alors que la dysarthrie est la difficulté à les articuler avec un retentissement sur la voix qui est rendue plus ou moins compréhensible.

Il peut s'agir de paralysies, des troubles cérébelleux (voir syndrome cérébelleux), d'atteinte extrapyramidale.
L'anarthrie peut se retrouver au départ lors de la sortie d'un coma par exemple ou en cas de séquelles sévères chez le traumatisme crânien.

La dysarthrie est fréquente chez le traumatisme crânien sévère, avec une lésion anatomique rarement isolée (diverses atteintes du cervelet, paralysie par atteinte du tronc cérébral et/ou associées parfois à des séquelles d'intubation ou de trachéotomie).
En cas de syndrome cérébelleux, la voix est scandée, explosive ou il peut s'agir d'une paralysie donnant une voix nasonnée, éteinte. Les 2 sont souvent associés avec fréquemment une lenteur associée, des troubles de la déglutition, du souffle (dysphonie).

Pour étudier la voix, son articulation, il faut faire parler et faire répéter des mots complexes comme "Tchécoslovaquie", "anticonstitutionnellement", "Bosnie -Herzégovine" &Si la voix est particulièrement éteinte la recherche d'intonations cérébelleuses, si elles existent, ne résistera pas à la répétition des phrases suivantes : "une petite tasse de thé", "un petit bébé hippopotame", "le beau petit bébé babouin du Zimbabwé". La désinhibition avec euphorie d'un syndrome frontal éventuellement associé ne manquera pas de se manifester également.

Voir cervelet / voix


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales