ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Alcoolisation(s)

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Alcoolisation(s)

Il s'agit ici d'injection d'alcool aux points moteurs des muscles spastiques et/ou au niveau du nerf moteur qui les commande. L'alcool est utilisé plus ou moins concentré en fonction de l'effet recherché.

Leur efficacité dépend de la technique utilisée. Il est mieux de faire un repérage électrique auparavant avec une aiguille à tige isolée.

Cette technique est utilisée aussi bien chez les traumatisés crâniens sévères qui présentent des troubles moteurs spastiques que les paraplégiques.

Elle est remplacée de plus en plus par la toxine botulique (voir botulique toxine) qui est moins douloureuse et réversible au bout de quelques semaines permettant d'éviter un effet durable non désiré. Cependant la toxine botulique n'agit pas sur les nerfs ce qui laisse aux alcoolisations des indications comme celles du nerf obturateur pour corriger un adductum de hanche.

Elles sont à prendre en compte lors de l'expertise dans les souffrances endurées. Elles sont relativement douloureuses d'autant qu'il persiste une sensibilité.

Voir botulique toxine / spasticité


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales