ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Urgences-urgentistes - réanimation neurochirurgicale

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Urgences-urgentistes - réanimation neurochirurgicale

L'intervention des services de secours des équipes mobiles, urgentistes, réanimateurs, neurochirurgiens est essentielle dans le pronostic des traumatismes crâniens graves : il faut intervenir très vite du fait du risque vital mais aussi de l'aggravation qui apparaît du fait de l'oedème, du risque d'engagement & .

Toutes ces équipes intervenant dans des conditions difficiles quelque soit l'heure, « contre le chronomètre » (souvent avec l'aide des pompiers, gendarmes) les ambulanciers, conducteurs du SAMU, SFMU, pompiers, pilotes d'hélicoptères, infirmiers, médecins, chirurgiens et neurochirurgiens & agissent rapidement, avec sécurité montrant un grand professionnalisme dans le contexte du drame de l'accident &. On ne peut que les admirer pour leur engagement.

Chez les traumatisés crâniens graves,
Voici des sigles importants que vous pouvez lire dans les comptes rendus de réanimation de façon très résumée. Ce sont des éléments très importants de la surveillance et du traitement mobilisant toutes ces équipes:
-le débit sanguin cérébral DSC
-la pression intra crânienne PIC
-la pression de perfusion cérébrale PPC
-le contenu artériel en oxygène CaO2
-La PaCO2
Ainsi par exemple des variations peuvent survenir de certains de ces paramètres en cas de crise d'épilepsie, de difficultés respiratoires, de fièvre, de douleurs etc.

La réanimation conduit à maintenir et contrôler tous ces éléments par des traitements médicamenteux, la ventilation assistée, la surveillance et le contrôle de la pression intracrânienne, lutter contre l'oedème cérébral, assurer une sédation (contre la douleur, tolérer l'intubation, limiter l'agitation, les troubles neurovégétatifs, les poussées d'hypertonie &)

Un autre sigle est devenu important dans cette prise en charge, il s'agit de la prévention des ACSOS Agressions Cérébrales Secondaires d'Origine Systémique.

En cas de traumatisme crânien sévère, il y a des hématomes, des contusions, des lésions vasculaires etc. qui sont des lésions dues au traumatisme de départ qui peuvent évoluer et se compliquer  au cours du transport, de la réanimation etc : il s'agit par exemple des problèmes liés à la tension artérielle (hypo et hypertension), la ventilation, la survenue d'infections, etc.

Pour les traumatismes médullaires, ce sont les règles générales de réanimation post traumatique avec en particulier et en plus:

-         des précautions liées à l'immobilisation du rachis (zone fracturée),
-         le maintien de la ventilation avec les techniques habituelles (compte tenu de l'atteinte des muscles respiratoires d'autant plus importante que l'atteinte est haute) ; l'encombrement est fréquent avec nécessité d'intubation-ventilation assistée (avec sédation) voir de trachéotomie.
-         la circulation sanguine (contrôle hémodynamique),
-         le contrôle des phénomènes neurovégétatifs dont les troubles de la thermorégulation particulièrement dans les lésions médullaires hautes.
-         La prise en compte de la douleur, surveillance cutanée (insensibilité), drainage de la vessie &
-         &

L'intervention des services de secours des équipes mobiles, urgentistes, réanimateurs, neurochirurgiens est essentielle dans le pronostic des traumatismes crâniens graves et des traumatisés médullaires. L'efficacité de cette prise en charge sauve des vies et permet une meilleure récupération des lésions. 

Voir oedème cérébral / embarrure / pression intracrânienne / engagement / ACSOS / sédation / SAMU / SFMU / pompiers


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales