ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Syndrome

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Syndrome

C'est un ensemble de signes, de symptômes que l'on retrouve dans la même maladie ou qui la caractérise.
Par exemple le syndrome méningé comprend des céphalées, une raideur de la nuque, surtout mais on retrouve aussi des vomissements, une altération de la conscience, des crises d'épilepsie & etc au cours de l'évolution.

Ainsi il existe de nombreux syndromes en médecine.

Ils peuvent porter souvent le nom de la personne qui les a décrits pour la première fois ou celui de la région lésée. On retrouve par exemple au niveau cérébral, le syndrome frontal, pariétal, cérébelleux & qui ont une valeur localisatrice des lésions. C'est en fait plus compliqué car les lésions peuvent se situer sur les voies d'accès ou de départ de la partie du cerveau considéré.

Des syndromes peuvent avoir un aspect plus de « curiosité » quant à la localisation comme en neuropsychologie le syndrome de Germandrée qui comporte une agnosie digitale, une acalculie, une agraphie, une indistinction droite-gauche. Ce type de syndrome a été décrit le plus souvent lors de l'apparition d'une tumeur très localisée située au niveau du lobe pariétal à sa partie postérieure de l'hémisphère dominant.
En cas de traumatisme crânien davantage, mais aussi dans le cas des accidents vasculaires cérébraux, les lésions sont plus diffuses et souvent les syndromes sont sous forme d'ébauche ou sont incomplets. Dans le cas du syndrome de Gertsmann, on retrouvera par exemple en plus une atteinte du champ visuel, une aphasie postérieure.

Au niveau de la moelle, une bonne valeur de localisation des lésions est le syndrome de Brown-Séquard correspondant à une atteinte de la moitié de la moelle qui met en évidence les particularités des voies sensitives et motrices qui « croisent » et changent de côté mais pas au même niveau : ici une atteinte de la sensibilité profonde et de la motricité du même côté que la lésion et une atteinte de la sensibilité thermoalgique du côté opposé. Là aussi, il est rarement pur en cas de lésion en rapport avec un traumatisme.

Ce terme de syndrome est surtout utilisé par les « professionnels ». Pour les patients, en expertise, il vaut mieux décrire les symptômes qui ont plus de signification.


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales