ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Suivi médical et médico-social

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Suivi médical et médico-social

Que ce soit le traumatisé crânien ou le paraplégique, ces pathologies justifient un suivi attentif qui devrait s'effectuer à partir des services et centres de rééducation qui ont accueilli les patients. C'est au moins admis par tous maintenant et a été mis au programme des obligations des médecins de Médecine Physique et de Réadaptation dans une charte établie en Octobre 1999 ;

Pour résumer ce suivi (ce n'est pas limitatif) :

Dans les atteintes médullaires :

-Tout ce qui concerne les troubles vésicosphinctériens et en particulier urologiques surtout du fait du risque de complications et de retentissement en amont, au niveau de la vessie, des reins et du risque de complications rénales.
C'est tout ce qui concerne les améliorations pour faciliter la vie sociale (pénilex, sondages, équilibre pour les selles).
-Les problèmes sexuels.
-Les complications cutanées (escarres, macération &)
-La spasticité quand elle existe et est gênante.
-Les douleurs, qu'elles soient d'origine neurologique, morale. La dépression.
-D'éventuelles complications orthopédiques (notamment au niveau de l'ostéosynthèse du rachis, de détérioration aux membres inférieurs, et de l'appareillage et aides techniques.
-D'aider dans les différents projets d'insertion, remplir des dossiers et apporter un soutien psychologique & .
-D'informer et aider par les aides techniques, l'application des dernières technologies &

Pour les traumatisés crâniens :

L'aide est identique dans son esprit mais plus orientée du fait des troubles psychiques et neuropsychologiques  comme la mémoire, les éléments frontaux dont le comportement, l'anosognosie très gênante au cours de la réinsertion.

Il peut s'agir de problèmes liés à une atteinte motrice, la spasticité, un tremblement, des troubles orthopédiques (ostéomes) & .
Il peut s'agir aussi aux problèmes liés à une comitialité, aux différentes et nombreuses possibilités d'atteinte sensorielle (visuelle, auditive &) et aux différentes atteintes associées en cas de polytraumatisme.

L'aspect social est aussi très important : le projet d'insertion ou de réadaptation souvent long à mettre en place avec un accompagnement nécessaire, la mise en place des différentes aides sociales voire de l'indemnisation.

L'avantage du suivi et notamment le suivi au long terme par les équipes (dont les médecins) permet une meilleure connaissance de la pathologie, du pronostic en fonction des atteintes et ainsi de mieux évaluer et prévoir dès le début les éventuelles difficultés et trouver des solutions éventuelles


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales