ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Préjudice Souffrances Endurées (pretium doloris)

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Préjudice Souffrances Endurées (pretium doloris)

C'est l'évaluation de l'importance des souffrances endurées (physiques et morales) que retient l'expert, sur une échelle de 1 à 7.

Ce chef de préjudice tient compte de l'âge de la victime et de l'importance des souffrances endurées, telles qu'intubation, trachéotomie, intervention chirurgicale, rééducation plus ou moins importante, etc. &.

Il est tenu compte également des membres fantômes, en cas d'amputations qui sont particulièrement douloureuses.

Voici quelques exemples:

1 (très léger) : pour une plaie suturée.

3 (modéré): fracture tassement du rachis dorsal ou lombaire traité orthopédiquement (immobilisation) pendant quelques semaines + kinésithérapie.

4 (moyen): traumatisé crânien avec une intervention neurochirurgicale

5 (assez important): traumatisé crânien avec troubles neurologiques ayant nécessité des rééducations.

7 (très important): polyblessés, hospitalisés de longs mois, polyopérés et notamment les grands brûlés.

Ce chef de préjudice est particulièrement important pour les traumatisés crâniens et les traumatisés médullaires, les personnes amputées, brûlées et non-voyantes.

Il appartient à l'avocat de la victime de constituer avec elle son dossier sur ce poste de préjudice.

Voir préjudice / indemnisation / victime / expertise amiable / expertise judiciaire / avocat / avocat spécialisé


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales