ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Paralysie flasque, spastique, flascospasmodique

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Paralysie flasque, spastique, flascospasmodique

Paralysie flasque: c'est une paralysie complète ou non, sans spasticité. La mobilisation passive se fait aisément sans résistance. Les muscles sont atrophiques "mous" : et on peut les étirer aisément. Les réflexes ostéotendineux sont abolis.

Elle se retrouve dans les situations suivantes:

-soit que la spasticité ne peut pas apparaître: dans des lésions des racines, des nerfs, sans atteinte du faisceau pyramidal au niveau de la moelle (donc après, à la sortie de la moelle épinière).

-         en cas de lésion neurologique étendue comme une destruction complète de la moelle empêchant toute possibilité d'arc réflexe (c'est fréquent dans une lésion distale à la partie basse de la moelle (fracture et/ou luxation au niveau de la charnière dorsolombaire).

-avant que la spasticité n'apparaisse. C'est une sidération transitoire du fonctionnement de la moelle épinière et ses automatismes.

Paralysie spastique ou spasmodique : c'est une paralysie complète ou non associée à de la spasticité, c'est-à-dire que les muscles se contractent de façon excessive sans contrôle volontaire. Ils sont "durs", "raides" quand ils se contractent.
L'amyotrophie existe de façon moindre qu'en cas de paralysie flasque.
Les réflexes ostéotendineux sont vifs et diffusés.

Il s'agit dans ce cas d'une lésion certaine du faisceau pyramidal à un endroit se situant sur son trajet du cortex cérébral à la moelle épinière, empêchant l'inhibition corticale au niveau des arcs réflexes médullaires, qui diminue et module le tonus musculaire.

Le terme de paralysie flascospasmodique est utilisé quand en cas de paraplégie, dans la partie paralysée des muscles sont flasques et d'autres sont spastiques (les plus distaux), une quand les muscles sont hypotoniques et que les réflexes sont vifs et diffusés. Il peut s'agir d'une paralysie en cours de passage à la spasticité ou d'une forme définitive.

C'est un terme également utilisé pour définir un système vésicosphinctérien. Il est flascospasmodique ou mixte quand la vessie (son muscle: le détrusor) est flasque et que le sphincter strié urétral est spasmodique: ceci est fréquent et s'explique par des lésions au niveau du cône terminal de la moelle et la conservation d'un arc réflexe distal (correspondant à une zone irriguée par une petite artère relativement indépendante et qui a pu échapper aux lésions).
Ce type de lésions peut se retrouver notamment dans toutes les lésions dorsales basses, fréquentes au niveau de la charnière dorsolombaire.

Voir amyotrophie pyramidal / spasticité / flaccidité / diplégie


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales