ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Moelle épinière

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Moelle épinière

Le système nerveux central se poursuit par la moelle épinière située dans le canal rachidien d'où partent les racines qui forment des nerfs (comme les nerfs intercostaux) ou qui constituent un plexus au niveau cervical, lombaire, sacré d'où partent des nerfs qui véhiculent la motricité et la sensibilité des membres.

Il est important de savoir pour comprendre les atteintes médullaires que :

-La moelle se termine au niveau rachidien (vertèbres) au niveau T(ou D) 12-L1 (jusqu'à L2).
-Elle se poursuit par la queue-de-cheval faite de racines qui sortent à chaque niveau rachidien jusqu'à la 5ème sacrée.
-Les zones les plus fragiles du rachis sont les plus mobiles, c'est-à-dire la charnière cervicodorsale située au niveau du renflement cervical, la charnière dorsolombaire située au niveau du renflement lombaire. Ces renflements ou intumescences, correspondent à des zones très riches en voies et cellules nerveuses correspondant par exemple à la commande des membres supérieurs au niveau cervical ou à celle des membres inférieurs au niveau lombosacré.

A ces niveaux, en cas de lésions (fracture, luxation du rachis), les atteintes sont au mieux incomplètes alors qu'au niveau dorsal par exemple, c'est souvent la loi du tout ou rien.

-La localisation des voies motrices dans la moelle est essentiellement latéro-antérieure. Les voies de conduction de la sensibilité profonde et tact appuyé sont postérieures et les autres voies sensitives (thermoalgique, tactile fine) sont latérales. Il existe un croisement de ces voies nerveuses au niveau considéré ou au bulbe.

-La vascularisation de la moelle est importante à considérer :
le 1/3 postérieur est vascularisé à chaque niveau par une artère radiculaire postérieure suivant la racine postérieure (branche des artères intercostales et lombaires) de chaque côté. Cette zone comprend la sensibilité profonde et au tact fin.

Les 2/3 antérieurs sont sous la vascularisation de l'artère spinale antérieure à la partie haute de la moelle puis au niveau dorsal moyen ou bas par l'artère d'Adamkiewicz (voir ce terme) dont l'atteinte peut entraîner une myélomalacie étendue (comme pour la spinale antérieure). Une petite artère lombaire prend souvent le relais ensuite. Cependant, il existe de nombreuses variantes. Cette zone comprend la motricité, la sensibilité thermoalgique, le tact appuyé.

Voir cône médullaire / queue-de-cheval / paraplégie


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales