ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Incontinence sphinctérienne

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Incontinence sphinctérienne

C'est le non-contrôle et le manque de contrôle des sphincters pour les urines et les selles.

Chez le traumatisé crânien sévère, elle est habituelle au départ et ne demeure ensuite que dans d'importantes atteintes (lobe frontal). Elle est habituellement totale sans résidu. Elle peut parfois se rééduquer au cours de l'évolution.

Dans les atteintes médullaires, les voies sensitives et motrices sont touchées et l'incontinence est fréquente. Elle s'accompagne souvent d'une rétention partielle des urines, facteur d'infection, qui nécessite une rééducation pour assurer un bon drainage (et éviter ainsi la stase et l'infection). Parfois la rétention est complète ou quasiment complète: le drainage doit s'effectuer par des sondages intermittents ce qui permet une relative bonne continence.
Des traitements visant à augmenter la capacité vésicale sont utilisés et depuis plus récemment des injections de toxine botulique dans la muscle détrusor (vessie) avec les sondages intermittents.

Voir sphincters / vessie neurologique / queue de cheval


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales