ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Hémisphère mineur- syndrome de l'hémisphère mineur

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Hémisphère mineur- syndrome de l'hémisphère mineur

Le terme d'hémisphère mineur est utilisé par rapport à l'hémisphère majeur, le gauche chez le droitier où siège le langage.
L'hémisphère droit est comme l'hémisphère gauche responsable de la commande motrice de l'hémicorps opposé, de la réception de la sensibilité et des sens comme la vision des récepteurs de la partie opposée.
On pensait jadis qu'il avait moins d'importance pour les fonctions intellectuelles.
L'hémisphère mineur est à droite chez le droitier. On peut retrouver un syndrome de l'hémisphère mineur chez le gaucher par atteinte de l'un ou l'autre des hémisphères cérébraux.

Le syndrome de l'hémisphère mineur est maximum en cas de lésions étendues et notamment de la partie postérieure du lobe pariétal et la région pariéto-occipito-temporale.

Il comprend :
-une négligence:
. Sensorielle des stimulations sensitives, auditives unilatérale.
. une négligence motrice
-des troubles de l'analyse spatiale: une apraxie constructive (voir apraxie), une apraxie (totale quelque soit le côté) de l'habillage.
-des troubles de la perception visuelle: de la reconnaissance des visages (prosopagnosie) (voir agnosie), de la reconnaissance des informations dans l'hémichamp visuel gauche (ou agnosie spatiale unilatérale gauche) et de même et par voie de conséquence des troubles du dessin, du calcul (comme la construction d'une opération, la réalisation des opérations les plus élaborées comme la multiplication, la division & ) .
-une anosognosie (méconnaissance et négation des troubles).

Ce syndrome a pour conséquence une importante gêne fonctionnelle. Son importance et sa persistance chez le traumatisé crânien indique une situation de gravité sur le plan fonctionnel avec un pronostic réservé sur l'autonomie, la reprise d'un emploi, la poursuite des études par exemple. L'anosognosie est particulièrement gênante dans la mesure où le patient n'est pas participant, ne se corrige pas. Cependant il est habituellement limité moins grave que dans les atteintes vasculaires.

Il est souvent associé dans les lésions les plus importantes comme une hémiplégie gauche et surtout à des troubles sensitifs, à une hémianopsie latérale homonyme gauche.

Voir hémi négligence- hémiasomatognosie / agnosie / apraxie / anopsie / calcul


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales