ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Hémiplégie, hémiparésie

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Hémiplégie, hémiparésie

L'hémiplégie est l'atteinte de la moitié du corps (membre supérieur et membre inférieur) et l'hémiparésie est une atteinte partielle de la moitié du corps.

Sa cause est une atteinte du faisceau pyramidal sur tout son trajet et selon l'origine, l'atteinte peut être totale ou prédominer au membre supérieur le plus souvent.

Ainsi, au niveau cortical, elle prédomine au membre supérieur et est souvent associée à une aphasie (en cas de lésion de l'hémisphère gauche chez le droitier) c'est-à-dire des troubles du langage, une paralysie faciale (prédominante à la partie inférieure de la face), une hémianopsie latérale homonyme.

Au niveau de la capsule interne, elle est totale ou souvent massive, sans hémianopsie, comme au niveau du tronc cérébral où elle s'accompagne habituellement de lésions des nerfs crâniens d'un côté et d'une atteinte motrice du côté opposé (c'est l'hémiplégie alterne).
Au niveau de la moelle, c'est le syndrome de Brown-Séquard (voir ce mot).

En expertise, une hémiplégique spastique pouvant marcher avec cannes, le membre supérieur étant inutilisable, selon les troubles des fonctions supérieures associées: DFP de 60 à 70 %.

Marche sans canne + membre supérieur utilisable mais maladroit, selon l'importance de l'atteinte des fonctions supérieures: de 45 à 60 %

Dans les deux cas, il faut ajouter les troubles visuels s'ils existent (hémianopsie)

Voir campimétrie-champ visuel / facial-nerf


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales