ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Extrapyramidal - système - syndrome-hypertonie

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Extrapyramidal - système - syndrome-hypertonie

Le système nerveux extrapyramidal se situe en complément des voies pyramidales responsables de la motricité volontaire. Il a « sous sa responsabilité » le tonus, la régulation des mouvements.

Il comprend outre des aires corticales frontales de la motricité, les noyaux gris centraux dont une partie du thalamus, des formations situées en dessous du thalamus dont le locus niger, le noyau rouge ainsi que la substance réticulée du tronc cérébral.
Le syndrome extrapyramidal proprement dit est un terme plutôt général. On utilise davantage et on distingue :

- le syndrome parkinsonien comprenant hypertonie + tremblement et akinésie et différents syndromes dont le nom sont en rapport avec le type de tremblement comme :

-Le syndrome choréique qui comporte d'importants mouvements anormaux

-Le syndrome athétosique qui comporte aussi des mouvements anormaux mais moindres que précédemment.

Bref, le terme de syndrome extrapyramidal est utilisé chez le traumatisé crânien en général quand il y a un tremblement spontané et des troubles du tonus à la fois sur les muscles agonistes et antagonistes (c'est très raide). C'est ce qui caractérise cette hypertonie dite extrapyramidale.

On retrouve également assez fréquemment dans les séquelles des traumatisés crâniens des dystonies (voir ce terme)  qui intéressent le système extrapyramidal.

Voir pyramidal / cérébelleux / dystonie


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales