ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Excès pondéral et handicap

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Excès pondéral et handicap

La prise de poids est souvent un des problèmes majeurs des personnes handicapées à mobilité réduite, d'où un cercle vicieux avec des difficultés pour le maintien à domicile avec (ou sans) tierce personne, sans compter que l'excès pondéral augmente le plus souvent avec le temps, qu'il n'est pas imputé à l'accident et que cela n'augmentera pas les aides accordées lors de l'expertise.

Assurer un bon transit intestinal, avoir un régime adapté, faire une surveillance régulière du poids sont indispensables. Pour ce dernier point, c'est difficile, car il faut souvent une installation spéciale (chère) pour apprécier le poids, avec nécessité de 2 personnes pour effectuer le transfert. Le plus facile est de pouvoir avoir un pèse-personne fixé à un appareil de levage.

Souvent les personnes en situation de handicap ne peuvent être pesées que lors de consultation externe à l'hôpital (encore faut-il qu'il y ait le matériel et le personnel suffisant ou apte à le faire).
Il est donc très important de prévoir un système de pesage lors des installations en cas de retour à domicile.
Il faut favoriser au maximum l'activité physique et le sport pour les personnes en situation de handicap, dans la mesure du possible pour éviter cet excès pondéral.
Quand la déambulation en fauteuil roulant non électrique est possible, il s'agit d'un bon exercice physique et il faut essayer d'éviter d'utiliser un fauteuil roulant électrique dans la mesure du possible.


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales