ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Douleurs

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Douleurs

Les accidents qui ont pour conséquence des lésions neurologiques entraînent toutes sortes de douleurs.

Il peut s'agir des douleurs osseuses liées aux fractures, à l'enraidissement articulaire, cutanées (zones d'appui), musculotendineuses, la compression d'un nerf comme le sciatique, d'une autre cause locale comme le développement d'une paraostéoarthropathie ou ostéome au niveau des muscles ou d'une grosse articulation ce qui est particulièrement douloureux et se voit aussi bien chez les traumatisés crâniens que les atteintes médullaires.

Au cours de l'évolution d'un traumatisme crânien on retrouve souvent des phases très douloureuses hyperpathiques, vraisemblablement liées à une atteinte thalamique entraînant un positionnement comme un foetus avec un risque de séquelles orthopédiques.

On retrouve aussi la persistance de douleurs comme dans les hémiplégies avec atteinte pariétale et aussi dans les atteintes médullaires. Il s'agit de douleurs comme des causalgies (douleurs très fortes comme une brûlure), un froid intense, des paresthésies, des douleurs souvent d'aspect atypique qui cèdent au moins en partie en utilisant un traitement antidépresseur comme le LAROXYL ou qui diminuent en utilisant du RIVOTRIL, du TEGRETOL, voir du NEURONTIN. Ce sont ces douleurs que l'on qualifie usuellement de douleurs neurologiques ou d'origine centrale.

Les douleurs sont appréciées sur une échelle de 1 à 7 par l'expert au titre des souffrances endurées.

Voir souffrances endurées / céphalées / ostéome / causalgies / paresthésies / Thalamique-syndrome / préjudice : souffrances endurées


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales