ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Déglutition

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Déglutition

Elle est commandée essentiellement par le nerf glossopharyngien (IXème paire) mais aussi le pneumogastrique: (Xème paire).

Elle est fréquemment altérée au cours d'un traumatisme crânien sévère surtout au début par lésions au niveau du tronc cérébral. Des séquelles peuvent survenir. Les plus graves sont aux solides et aux liquides. A un degré moindre, elles persistent plus ou moins aux liquides.

Les fausses routes aux solides et liquides peuvent survenir au cours du repas mais aussi en dehors : il peut s'agir de liquide de régurgitation pouvant rapidement mettre en jeu le pronostic vital.
Dans ce cas, on utilise souvent de l'eau gélifiée, ce qui fait participer le patient à la rééducation de la déglutition (plutôt que des perfusions), pour garder une hydratation.

Sinon l'alimentation peut être effectuée par sonde nasogastrique (qui peut être irritante), ou une gastrostomie ou d'une jéjunostomie.

Chez beaucoup de patients gravement atteints, il est important de ne pas perturber le patient quand il mange. En effet, son manque d'attention, sa lenteur, peuvent favoriser les fausses-routes.
Aussi, il faut toujours s'assurer d'un bon transit intestinal dans la mesure du possible, utiliser des traitements antireflux gastro-oesophagien, positionner le thorax et la tête surélevés par rapport à l'estomac.

Voir Mendelson-syndrome / nerfs crâniens / dysphagie / pharynx


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales