ALT_BANNIERE
ALT_BANNIERE

Décérébration (rigidité de décérébration) - décortication

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Taper les premières lettres du mot


Décérébration (rigidité de décérébration) - décortication

La rigidité de décérébration se dit des contractures neurologiques diffuses survenant au tronc et aux membres qui sont en hyperextension (opisthotonos) par déconnexion entre les voies motrices (inhibitrices de la spasticité) du cortex cérébral et celles de la motricité du tronc cérébral et de la moelle.

Il s'agit de contractures  « très dures » ne permettant pas ou très peu de mobiliser l'articulation concernée.

La rigidité de décérébration peut survenir au cours de l'évolution initiale des traumatismes crâniens très sévères et laisser des séquelles neuroorthopédiques (paralysies, importante spasticité + raideurs) fixant plus ou mois les articulations dans cette position. Souvent la mobilisation intensive renforce cette spasticité et la chirurgie et neurochirurgie peuvent donner des résultats très décevants.

Décortication est le terme utilisé pour indiquer la déconnexion du cortex cérébral au niveau de la motricité. C'est le stade d'en dessous par rapport à la décérébration. La spasticité et les déformations sont moins importantes et le risque de séquelles est également moins important.

Voir tronc cérébral


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales