Préface du Professeur Philippe AZOUVI

"L'expertise médicale du dommage corporel est un processus complexe, à la frontière entre la médecine et le droit. Les expertises, pourtant indispensables pour toute personne victime d’un accident pouvant donner lieu à une indemnisation sont souvent vécues comme étant angoissantes et déstabilisantes. Or, il très important que l’évaluation soit faite correctement, pour permettre une juste indemnisation. Pour cela, il faut que les victimes et leurs proches disposent des informations les plus précises pour comprendre le déroulement de l’expertise, et le vocabulaire, souvent obscur, des médecins et des juristes.

L’initiative de Maîtres Catherine et Nicolas MEIMON NISENBAUM, avocats, et du Docteur Etienne GRONDARD, médecin spécialisé en médecine physique et de réadaptation, est donc particulièrement bienvenue.

Leur ouvrage, à visée avant tout pédagogique permet d’expliquer en termes simples et accessibles à tous, tant la terminologie médicale que les concepts juridiques de l’évaluation du dommage corporel. Il devrait donc être utile aux victimes d'accident, à leurs proches, mais aussi aux professionnels intervenant dans ce domaine."

Professeur Philippe AZOUVI
Hôpital Raymond Poincaré
Service de Médecine Physique et de Réadaptation
Garches 92380
Université de Versailles-Saint Quentin
Et ER6, UPMC Université Paris 06

 

Préface du Professeur Marc TADIE

"Chaque année en France, entre 1.000 et 1.500 traumatismes vertébromédullaires se produisent. Dans la grande majorité des cas, ils surviennent chez des personnes jeunes, au cours d’accidents de la circulation ou d’accidents de sport. Malgré les progrès de la prise ne charge précoce associant réanimation et chirurgie précoce quand la moelle est comprimée et une rééducation adaptée, ces traumatismes rachidiens avec atteinte de la moelle épinière laissent le plus souvent des séquelles irréversibles très important, entrainant pour les patients des handicaps définitifs très lourds.

On compte plus de 40.000 handicapés à la suite d’une lésion de la moelle épinière. Les recherches fondamentales permettent de progresser vers des applications cliniques visant à diminuer ces séquelles. En attendant, tous les moyens pouvant permettre à ces blessés de se réinsérer dans la vie familiale, sociale et professionnelle doivent être mis en oeuvre. Or, terrassées par la brutalité de l’accident et l’annonce du handicap, ces traumatisés et leur famille ignorent le plus souvent quelles sont les possibilités d’indemnisation ; qui leur permettront d’avoir accès aux aménagements domotiques, aux aides matérielles ou humaines.

Pour cela, ce guide, par son exhaustivité, sa simplicité, son caractère pédagogique, est très utile."

Professeur Marc TADIE
Hôpital Bicêtre
Service de neurochirurgie
Le Kremelin Bicêtre 94275
Université Paris Sud
Institut pour la Recherche sur la Moelle Epinière et l'Encéphale (IRME)